LA JEUNESSE ET L’ENTREPRENEURIAT

LA JEUNESSE ET L’ENTREPRENEURIAT

L’entrepreneuriat attire de plus en plus les jeunes. Très éveillés par cet univers, 45 % des lycéens professionnels et étudiants français envisagent un jour de créer ou de reprendre une, selon une enquête menée sur un échantillon de plus de 1 000 personnes par le MOOVJEE (Mouvement pour les jeunes et les étudiants entrepreneurs) avec OpinionWay et le CIC sur l’intention entrepreneuriale des jeunes.

Ces dernières années, les jeunes ont ressenti de l'enthousiasme pour l'entrepreneuriat. Il est vrai que de nos jours, les entrepreneurs commencent à créer leurs business de plus en plus tôt. L'engouement entrepreneurial des jeunes se traduit notamment par un taux de chômage en hausse depuis plusieurs mois consécutifs. Au troisième trimestre 2020, 9 % de la population active et 21,8 % des jeunes de moins de 25 ans sont touchés par le chômage.

Ainsi, le taux de chômage des jeunes et leur difficulté à trouver un emploi expliquent dans une certaine mesure leur volonté de créer une entreprise. De plus, avec la crise sanitaire, il est difficile pour les étudiants en alternance de trouver des entreprises qui les accueillent ; et il est aussi de plus en plus compliqué d'obtenir des stages.

Dans le même temps, la nature de l'offre et du marché du travail n'est plus aussi attractive auprès des jeunes. En effet, l'attractivité des postes et les conditions de travail sont des facteurs importants  qui orientent les jeunes vers la candidature. Mais les conditions dans certaines entreprises ne sont pas idéales, et sont loin d'être à la hauteur des attentes de la jeunesse. A noter aussi, que les jeunes peine à décrocher un emploi, avec des recruteurs de plus en plus d’exigeants, et ce, malgré les difficultés de recrutement.

GÉNÉRATION Z

La nouvelle génération, appelée « Z », porte une attention particulière au développement, à l'accomplissement personnel et à la qualité de vie. Contrairement à leurs parents qui se voyaient rester longtemps travailler dans une même entreprise et y faire toute leur carrière. La nouvelle génération, elle, y reste peu de temps et a besoin de changer, tout en priorisant l'équilibre entre vie personnelle et carrière professionnelle.

Le sens donné au travail est également différent des générations précédentes. Aujourd’hui, on observe chez les jeunes un besoin d'être en cohérence avec les valeurs qu'ils défendent. Beaucoup d'entre eux souhaitent réaliser des projets personnels, des passions et pouvoir en vivre. Avoir un travail qui donne envie de se lever le matin est inestimable pour eux, et s'avère être leur priorité numéro une.

Aussi, certains ne veulent plus s'appuyer sur une hiérarchie vieillissante et même dépassée selon-eux, basé sur une carrière linéaire. Ils veulent du changement, pouvoir exploiter leur créativité et exprimer un besoin de liberté. Le meilleur moyen ? Devenir son propre patron !

Au cours des dernières années, les canaux de l'entrepreneuriat se sont considérablement simplifiés et Internet y a joué un grand rôle. La génération ultra-connectée avec une réelle connaissance sur les réseaux sociaux favorise la création d'entreprises. Cela permet de diffuser leur identité et leur image de marque de façon efficace, avec un réel impact.

De plus, il est désormais possible de créer une entreprise à moindre coût, avec moins d'investissement, grâce à de nouvelles applications qui simplifient les tâches, mais aussi grâce à des sites Web gratuits. Aussi, en raison de la flexibilité de certaines réglementations (comme la réglementation sur les micro- entreprises), il est désormais plus facile de créer une entreprise, ce qui encourage les entrepreneurs à démarrer avec de très faibles risques, à moindre coût.

Malgré cela, il est important de noter qu’une entreprise sur deux met la clé sous la porte avant la sixième année de sa création. Mais en consultant une entreprise de conseil, qui aide les créateurs dans leurs démarches et les accompagne dans leur projet entrepreneurial en réalisant les bonnes étapes au bon moment, ce nombre est divisé par deux !. On comprend donc que se faire accompagner devient une nécessité pour durer.

 

Article écrit par : Camille Cieslak (M&C Marketing)